bandeau_tete
blanc logo_grvd
vignette1
vignette3
blanc logo_grange




GROUPE VAUDOIS DE PHILOSOPHIE
- Pour la philosophie ! -
2012



Cliquez ici pour voir le manifeste, ses signataires et des articles de presse.

Au mois d'octobre dernier, le Groupe Vaudois de philosophie a pris l'initiative de lancer un manifeste pour la philosophie. A l'occasion de la procédure de nomination du nouveau professeur de philosophie moderne et contemporaine à l'Université de Lausanne, il nous a semblé urgent de rappeler l'importance de la richesse et de la diversité d'approches pour la formation intellectuelle et pour la vie philosophique en général, non seulement au sein de l'académie mais aussi dans la société civile. Notre appel a été largement diffusé, et il a recueilli un écho important. Hébergé sur notre site, il a été signé par près de 200 personnes, venues d'horizons très divers et également concernées par ces enjeux.

Entretemps, alors que le préavis du Conseil de Faculté nous semblait aller dans un sens favorable, la décision de la Direction de l'Université est tombée, juste avant les fêtes et sans nous laisser un temps de réaction raisonnable. Dans l'incompréhension générale, c'est une troisième candidate qui a été choisie. Elle n'appartient certes pas au courant qui domine actuellement la scène philosophique en Europe, mais elle présente sans doute le dossier le moins enthousiasmant parmi tous ceux qui avaient été retenus, ajoutant à la pâleur des perspectives une spécialisation qui ne correspond pas du tout au profil très large de la chaire, dans une section qui n'en compte que quatre ! Les étudiants ne s'y étaient d'ailleurs pas trompés, puisqu'ils ne lui avaient accordé aucun vote.

Nous tenons à dire ici combien nous déplorons une telle décision, qui ne correspond pas aux valeurs de richesse et de diversité défendues dans notre manifeste. La nécessaire "hauteur de vue" que nous évoquions dans notre texte n'a pas été entendue par les autorités académiques, qui ont malheureusement choisi d'administrer simplement, sans courage ni vision, en plongeant encore davantage la section de philosophie dans une grisaille certes fonctionnelle mais peu attrayante, et en refusant de donner à l'enseignement de la philosophie la largeur de perspectives qu'il mérite. En outre, sans même parler ici de tous ceux qui font la philosophie dans ce Canton, et dont la voix n'a tout bonnement pas été entendue, une telle décision constitue avant tout un camouflet sévère infligé aux étudiants, qui risquent malheureusement de se détourner désormais de cette voie d'étude, entraînant par là une perte regrettable pour toute notre vie sociale.

Pourtant, nous le disions déjà dans notre manifeste, l'enjeu ne se limite absolument pas à cette seule nomination, et nous souhaitons quant à nous aller de l'avant. Le débat portant sur le rôle de la philosophie dans la société civile mérite d'être posé de façon très large, dans un cadre qui dépasse les enjeux propres à une discipline particulière. La pensée philosophique se fait, elle se vit et s'invente aussi en dehors des institutions. Il s'agit donc de travailler à développer des lieux stimulants pour partager nos expériences et nos concepts ! Un tel désir, une telle nécessité sont présents dès aujourd'hui dans les têtes et dans les cœurs, et ils trouvent d'ores et déjà les moyens de leur épanouissement.

Dans cette optique, le Groupe Vaudois entend proposer dans un proche avenir la tenue de véritables Etats Généraux de la Philosophie en Suisse romande. Il s'agira de rassembler ceux qui font vivre la pratique de la philosophie, toutes tendances confondues, afin de mesurer ensemble la richesse de nos différents apports, et de faire fructifier ces différences. Bien entendu, l'Université ne sera pas écartée. Encouragés par les messages répétés de la Direction concernant son intégration dans la société civile, nous continuerons quant à nous à chercher à collaborer avec tous ceux qui partagent une vision ouverte de la pensée et de son effectivité sociale.


Suivez-nous © GrVD 2016 | Webmaster