bandeau_tete
blanc logo_grvd
vignette1
vignette3
blanc logo_grange




GROUPE VAUDOIS DE PHILOSOPHIE
- Saisons passées -



ville archives

2011
Habiter la ville
folie archives

2011-2012
Philofolie

ville archives

2012-2013
L'obscur objet de la finance

techniques archives

2013-2014
Humains et techniques

sexe archives

2014-2015
Faire l'amour


L'obscur objet de la finance

La finance hante nos rêves et nos cauchemars. Nos regards sont rivés aux oscillations des cours de la bourse, et chaque jour nous vaut ses commentaires quant à l'état de la "confiance des marchés". Les experts sont invités sur les plateaux et dans les colonnes de nos journaux à nous faire part de leurs pronostics. Entre le pessimiste et l'optimiste, nous ne savons trop qui croire. Mais cette ronde incessante d'experts ne manque pas de nous convaincre que "tout" se joue là; que l'économie est désormais notre destin.

Livrés que nous sommes aux aventures du (divin?) marché, ses péripéties sont notre feuilleton médiatique: taux de chômage, fermeture d'usines, création et destruction d'emplois, crise des subprimes, sauvetage des banques par les Etats, les "plus jamais ça" solennels des dirigeants politiques, les Etats s'enfonçant sous le poids d'une dette publique croissante, les appels toujours plus pressants à l'austérité doublés de mea culpa d'une classe politique déclinant le couplet du "on a vécu au-dessus de nos moyens" – tels sont quelques-uns des symptômes qui ont déterminé le Groupe vaudois à explorer le thème de la finance.

Bref: tout ce que vous avez toujours voulu savoir – sans oser le demander – sur la finance, l'argent, la richesse, la justice, la "réalité" des bulles spéculatives, etc. Une de nos ambitions est de contribuer à animer un débat public sur cet enjeu central et permettre aux citoyens que nous sommes de parvenir à un jugement informé. Quelle finance désirons-nous et pour quoi faire? Nous nous demanderons également si ce qu'on désigne sous le doux nom de "pouvoir des marchés" est une illusion ou s'il ne rend pas illusoire la souveraineté politique des Etats. Nous demanderons si l'expansion récente de la finance est au service d'une plus grande justice et prospérité à l'échelle du monde aussi bien que des pays. Nous demanderons enfin si les transformations urbaines qui se préparent vont dans le sens d'une amélioration de la qualité de vie dans les villes.

Le menu, très riche, s'étendra sur toute la saison 2012-13 et convoquera, outre les membres du Groupe vaudois, des acteurs du monde de la finance et, chemin faisant, quelques spécialistes "certifiés" de ces domaines.


Bibliographie de philosophie de la finance proposée par notre partenaire Sophie's Lovers, librairie philosophique

Programme:

Mercredi 10 octobre 2012 à 20h30
Atelier d'ouverture

Notre première séance s'efforcera d'apporter des réponses à ces trois questions: Qu'est-ce que l'argent? Qu'est-ce que la finance (en tant que sphère professionnelle particulière) et que fait-elle? Quelle relation de confiance ou de défiance s'établit entre débiteurs et créditeurs?
Trois courts exposés au menu: La finance, l'usure du monde, par Hugues Poltier, L'argent: un péché capital? par Jacques Zwahlen, et Confiance/Défiance, par Gabriel Dorthe. Ces trois présentations seront suivies d'une discussion générale avec la salle.

Vendredi 2 novembre 2012 à 20h30
Andreas Hoefert, Economiste en chef d'UBS, actuellement en poste à New York
De l'inutilité des prévisions économiques

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les prévisions économiques et l'arrogance de ceux qui les font, sans jamais avoir osé le demander alors que vous vous doutez bien qu'il s'agit d'une vaste charlatanerie.

Mercredi 5 décembre 2012 à 20h30
Patrick Ernst, Michel Vanni et Denis Ramelet:
l'endettement comme mode de vie

Le prêt à intérêt ne constitue pas simplement une invention technique secondaire et dérivée, il structure bien plutôt les sujets et les institutions, de manière radicale, autour de la dette qui les lie. C'est à comprendre quelques aspects différents de ce mode de vie endetté que s'attacheront les trois conférenciers.
Ces trois présentations seront suivies d'une discussion générale avec la salle.

Mercredi 16 janvier 2013 à 20h30
Nicolas Bouleau, Philosophe et mathématicien
"Le capitalisme hémiplégique"

Le capitalisme contemporain porte deux infirmités préoccupantes pour l'économie des échanges vécus et pour l'environnement: elles incitent à une accélération dans les domaines de pointe pour compenser et maintenir de la croissance, mais, en fait, elles alourdissent aussi l'inertie du "business as usual" et empêchent de voir économiquement les limites de la planète.

Mercredi 13 février 2013 à 20h30
Paul Jorion, Anthropologue et économiste
"Savoir financier et vérité: une relation ambiguë"

Cette conférence analysera le paradoxe qui traverse le discours économique dominant : Se présentant comme une science exacte grâce au recours massif à la modélisation et au calcul de probabilités, il se coupe en même temps de la démarche scientifique à proprement parler en renonçant à la vérification expérimentale. La description et les ambitions normatives y entretiennent des rapports pour le moins ambigus aux graves conséquences.

Mercredi 13 mars 2013 à 20h30
Soirée lecture

Soirée de lecture de textes autour de l'argent et de la finance. A l'écoute de multiples voix, cette soirée servira moins à une discussion qu'à l'évocation de nos rêves, de nos fantasmagories, réflexions, combats, récits fondateurs, etc. suscités par l'institution du numéraire. Nous convoquerons à cette occasion des textes et des musiques de toutes sortes, si bien que la philosophie n'aura pas ici le monopole: roman, théâtre, chanson, slogan conspireront pour nous restituer quelque chose de ce qui vient se nouer dans l'expérience de l'argent.
>>>Téléchargez le dossier de textes<<<

Mercredi 17 avril 2013 à 20h30
Le bénévolat à l'épreuve de l'argent
Séance organisée avec la Maison de Quartier Sous-Gare

L'idée de cette séance est de questionner la place du bénévolat dans l'évolution économique récente; en particulier en regard de la financiarisation de l'économie et des exigences grandissantes de rentabilité exercées sur les activités économiques. Dans ce contexte, qu'est-ce que le bénévolat est en train de devenir? Quelles réponses invente-t-il à cette nouvelle situation? Avec quels résultats? Et quels succès… mais aussi quelles limites?

Samedi 1er juin 2013 dès 20h30
Soirée cinéma!

Vous êtes curieux de ce qui se trame derrière les façades de verre des JPMorgan, Barclays et autres Goldmann Sachs?
Alors venez le découvrir, grâce à l'oeil inquisiteur de la caméra-cinéma, au cours de notre Soirée-Nuit Ciné-Finances!
Nous y verrons des films dont le cœur en est l'argent, les passions qu'il déchaîne mais aussi l'art du calcul dont elles savent s'entourer, ses vainqueurs … et ses victimes. Venez voir, venez comprendre, venez échanger.

Mercredi 12 juin 2013 à 20h30
De qui est-on le pigeon?
Discussion à rebrousse poil de certaines opinions reçues sur la finance
animée par Philip Clark (Vice-président du Groupe vaudois de philosophie)

Conclusion sous forme de reprise iconoclaste des grands thèmes qui nous ont occupés tout au long de notre cycle.
Où l'on apprend que la "conspiration" financière est plus vaste que prévu, que les méchants ne sont pas ceux que l'on croit, et comment notre héros s'en tire de justesse grâce à stratagème ingénieux.




Suivez-nous © GrVD 2016 | Webmaster